Teinture au Chou Rouge, 26 Juillet 2008

Publié le par V

EXPERIENCE N° 10 : teinture de coton et soie au chou rouge le 26 Juillet 2008

 

J’ai eu envie de tester une des recettes dans le livre de Jackie Crooke. La teinture au naturel
Comme j’avais acheté un chou rouge pour préparer des bocaux au vinaigre, j’ai réservé un quart pour faire une teinture.
Le chou rouge aux vinaigres (de riz, balsamic et de framboise); j'aime profiter de la cuisine pour faire des couleurs !

Le procédé est beaucoup moins contraignant que dans d’autres recettes ; les doses moins précises, mais le résultat est assez probant.

 

Matière :        tirelle de mousseline de coton

                        tirelle de satin léger coton/soie

 

Etapes :

 

Il n’y a pas de mordançage préalable car l’Alun est rajouté pendant la teinture.

 

BAIN DE TEINTURE

Méthode : à une extraction et infusion :

Pour 100g de matière sèche à teindre, peser 200g de chou cru (ce n'est qu'indicatif, ici je l'ai fait sans balance) 

Dans volume d’eau : 3-4 litres, faire bouillir la matière, laisser bouillonner pendant 1 heure, couper le feu et laisser infuser 1 heure encore.

Passer dans une passoire. Réserver le jus, laisser refroidir un peu.

Opération de découpage du chou : le bol avec le gros sel sert pour les bocaux au vinaigre, pas pour la teinture

J'ai prélevé pour la photo un peu du bain de teinture pour illustrer le beau coloris rouge

Les restes du chou après extraction... il est devenu tout gris.
 

TEINTURE

Plonger les tissus humidifiés dans le bain froid/tiède.

Augmenter progressivement la température jusqu’à 80° - 90°C en remuant de temps en temps.

Ajouter 1-2 cuillères à soupe d’Alun pendant la cuisson. Le dosage est à l’œil car la couleur du bain change tout de suite. ( se souvenir que la couleur après séchage sera plus pâle qu’au mouillé)

Laisser refroidir le bain et les tissus dedans jusqu’à température ambiante :

Sortir les tissus, les rincer, faire sécher : c’est fini.
La mousseline de coton à la sortie de teinture : le coloris est plus vif que quand il sera sec... 

 

CONCLUSION

J’avais testé un mouchet de laine dans ce bain… la couleur part entièrement au rinçage, malgré un premier mordançage à l’Alun. Il faut peut-être un autre mordant.

Le coton a pris une teinte bien bleue en début de teinture avant de rosir. La couleur obtenue est assez pâle et subtile, mais je m’attendais à pire car l’Alun n’est pas vraiment adapté aux fibres cellulosiques. Contrairement à la laine, où je m’attendais à beaucoup mieux…

La soie prend assez bien cette teinture et m’a donné un lilas plus soutenu que sur le coton. C’est la plus belle couleur obtenue dont vous pouvez apprécier le rendu ci-dessous.

A droite la soie+coton, à gauche le coton

Publié dans TEINTURE - DYEING